Déconfinement avec son chien : Les 4 remises en question

Le temps qui nous a été accordé durant ce confinement, nous a permis de nous remettre en question sur la vie que nous offrons à nos chiens. Habituellement notre quotidien est tellement précipité, qu’il nous empêche de réfléchir à nos conditions de vie et à celles de nos chiens. Je vais partager avec vous quelques pistes de réflexion :


Les 4 remises en questions suite au déconfinement

 

1 – Le cloisonnement à la maison

Nous avons dû rester enfermés dans nos foyers pour éviter la propagation du covid19. Nous avons pu réaliser alors qu’il était difficile de ne pas avoir la possibilité d’aller où bon nous semble. Or, c’est ce que beaucoup de chiens vivent en étant contraints de s’adapter à notre mode de vie. En effet, la plupart d’entre eux n’ont que peu d’activité durant la semaine car leur maitre travaille. Parfois, ils ne sont même pas baladés une fois par jour, ils passent donc toute la journée enfermée à la maison. Les plus chanceux ont accès à des activités cognitives et masticatoires que leur maitre leur prépare afin de les occuper durant leur absence. Alors grâce au confinement, nous pouvons comprendre que certains chiens finissent par avoir des troubles du comportement, qui sont bien souvent causés par l’ennui. Il convient donc de réfléchir aux occupations que nous proposons à nos chiens habituellement : sont-elles suffisantes ?

Chien triste

©Olena

2 – Le manque d’interaction social

Nous avons été privés de notre vie sociale durant le confinement, bien que nous ayons conservé la chance et l’opportunité de pouvoir appeler ou faire des visio-conférences. Ce qui nous a  permis d’entendre ou de voir nos proches autant que nous le souhaitions. Mais qu’en est-il de nos chiens ? Ont-ils des amis canins ? Etant donné que beaucoup de propriétaires ne réalisent pas l’importance de la vie sociale de leur compagnon, peu d’entre eux ont suffisamment d’interactions avec leurs congénères. Pourtant, habituellement, ces personnes côtoient chaque jour leurs semblables, que ce soit au travail, avec leur famille ou leurs amis. Nos vies sont riches de nos interactions entre humains car c’est vital pour notre bien-être. N’oublions pas que les chiens appartiennent à une espèce sociale au même titre que nous.

Le manque social que nous vivons à l’heure actuelle va, je l’espère, nous faire réfléchir aux interactions sociales auxquelles nos chiens ont accès.

Plusieurs chiens Wouf Wouf

Thalhofer

3 – La privation des sorties en extérieur 

Durant le confinement, les sorties que nous étions autorisés à faire se limitaient à rester à proximité de la maison ou de l’appartement. Ces promenades sont devenues sans grand intérêt car l’environnement n’a guère changé. Il faut savoir que pour beaucoup de chiens, ce sont les seules sorties qu’ils font durant leur vie, sans jamais aller se promener ailleurs qu’autour de leur maison. Le maître quant à lui, sort de chez lui pour plusieurs raisons : pour aller travailler notamment. La même constatation peut être faite pour les chiens qui habitent dans une maison avec un jardin. Quelle qu’en soit la surface, cet environnement n’apporte pas beaucoup de distraction chaque jour.

On peut alors se poser la question suivante : une vie qui se résume entre les sorties de quartier et le jardin, suffit-elle à l’épanouissement d’un chien ?

N’avons-nous pas besoin de découvrir régulièrement des endroits diversifiés ?

Canicross exercices

©Soloway

4 – La cohabitation entre maitre et chien

Être avec son chien toute la journée nous a rempli de joie. Nos chiens ont sans doute été plus épanouis au cours de cette période de confinement qu’habituellement. Dans la nature, les chiens vivant à l’état sauvage ne sont jamais seuls, car ils vivent principalement en groupe de 2-3 individus. C’est pourquoi la solitude ne fait pas partie de leur nature et s’ils peuvent apprendre à la supporter, ce n’est qu’à petite dose. Cependant, la fin du confinement, nous a obligés à reprendre notre vie active et nous avons dû à nouveau laisser notre chien seul à la maison.

La question que l’on peut alors se poser, est la suivante : est-ce que notre chien ne reste pas trop longtemps seul lorsque nous travaillons ?

Pour limiter cette solitude, il est possible d’envisager de demander à votre entourage de venir sortir votre chien durant vos absences. Il existe également des sites ou des applications qui peuvent vous permettre de trouver une personne proche de chez vous pour balader votre chien. Vous pouvez aussi faire appel à une garderie. Bref, de nombreuses solutions existent pour éviter à votre chien de vivre une trop longue solitude.

Dog walking wouf wouf


Pour finir :

J’espère que ces quelques pistes de réflexions vous permettront de prendre conscience du quotidien que vous offrez à votre chien. Demandez-vous également si la vie que vous lui proposez est suffisamment épanouissante pour son bien-être.

Écrit par Romy Crétiaux – Éducatrice-comportementaliste canin chez L’Essentiel canin.

 


Voir aussi :

Trucs et astuces pour le déconfinement avec son chien

Une réponse à “Déconfinement avec son chien : Les 4 remises en question”

  1. Patrick dit :

    J’ai découvert votre blog récemment et cet article est sans doute l’un de mes préférés ! Article qui donne à réfléchir, je recommande vivement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *