Les 10 ordres à apprendre à son chien

Tous les ordres ont une utilité, et ceux qui vont suivre vous serviront quotidiennement, Voici les 10 ordres à apprendre à son chien et dans quelles circonstances les utiliser

apprendre l'ordre à son chien assis

Cathy-Yeulet

  • Assis :

Parmi les ordres à apprendre à son chien, Le « assis » est souvent la première demande que l’on fait à son chiot. Celui-ci apprend d’ailleurs cette indication très facilement. Le « assis » permettra de canaliser le chiot avec plus de facilité. En revanche, si on utilise cet ordre à tort et à travers, et le chien peut sentir une trop forte contrainte s’il est demandé trop souvent.

  • Couché :

L’indication « couché » est utile lors du « pas bouger » . Apprendre cet ordre à son chien lui permet de maintenir la position plus longtemps. Il peut également l’utiliser afin que le chien revienne au calme avec plus de facilité. Néanmoins, il faut toujours vérifier l’état émotionnel du chien ne le vive pas comme une contrainte. Il faut donc positiver la demande le plus possible.

bouledogue couché

  • Viens :

Le rappel est sans aucun doute l’indication qui doit être apprise en premier. Elle est la plus importante car c’est une sécurité. Même si un chien met du temps pour revenir vers son maitre, il doit toujours être accueilli dans la joie. Il ne doit jamais subir un retour négatif, au risque d’avoir sans cesse une hésitation à retourner vers son maître.

  • À ta place :

À ta place est un ordre à apprendre à son chien car il peut servir dans plusieurs situations. Par exemple, durant les repas pour pouvoir manger tranquillement, lorsqu’on fait le ménage, ou encore, lors de l’arrivée des convives. En revanche, l’indication « à ta place » ne doit en aucun cas être une demande punitive. Car dans ce cas, le chien n’appréciera jamais d’y aller, et il pourra même vivre cette demande comme une contrainte.

  • Tu laisses :

Cette indication sert à apprendre au chien à se détourner de ce qu’il l’intéresse, comme d’ignorer les autres chiens, les chats et même de la nourriture au sol. Au fur et à mesure de l’expérience et si l’ordre est bien travaillé, le chien pourra se détourner des joggeurs, des vélos, des gens, etc.

emmener son chien au travail

  • Descends :

 Apprendre à son chien l’ordre « descend » est particulièrement utile lorsque le chien saute sur les gens, lorsqu’il met ses pattes sur la table, ou encore dans le cas où on veut le faire descendre du canapé.

  • Look :

Il s’agit de capter le regard du chien. Look se traduit par « regarder » en anglais. Il est utile de croiser le regard du chien dans la marche en laisse par exemple. Il permet d’augmenter la complicité, il sera alors plus facile de lui apprendre à ne pas tirer en laisse.

Bien éduquer son chien

©manushot

  • Doucement :

parmi les ordres à apprendre à son chien, le « doucement » sera encore plus utile si vous possédez un chien brute. Mais un petit chien doit également apprendre à faire doucement.  Par exemple, Si vous êtes en promenade et que vous devez franchir une pente glissante, le « doucement » prendra tout son sens, car même un petit gabarit pourrait vous faire tomber. Pour citer un deuxième exemple, vous pourrez éviter qu’il vous bouscule lorsque vous ouvrez la porte. De plus, un chien qui sait aller doucement est un chien respectueux. C’est une indication qui s’apprend dans la vie de tous les jours. Pour citer un deuxième exemple, vous pourrez éviter qu’il vous bouscule lorsque vous ouvrez la porte.

  • Pas bouger

Cette demande, tout comme le assis ou le couché, peut être utile pour que le chien sache se tenir tranquille. Le « pas bouger » peut-être appris pour aider le chien à se canaliser et donc, il permet de travailler la frustration.

apprentissage du tu laisses

  • Donne la patte.

Pour certains, cette indication peut être perçue comme un tour que l’on demande à un chien de cirque. Apprendre l’ordre à son chien  « donne la patte » peut être d’une grande aide lorsque l’on veut sécher les pattes de son chien lors des jours de pluie.

aprendre l'ordre donne la patte à son chien

Anurak Ponapatimet

Conclusion  

Toutes les demandes d’écoute que vous faites à votre chien doivent avoir une utilité et doivent toujours être demandées le plus positivement possible. De cette manière, vous éviterez que votre chien fasse la sourde oreille lors de vos demandes, et votre lien n’en sera que renforcé.

Écrit par Romy Crétiaux – Éducatrice-comportementaliste canin chez L’Essentiel canin.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Les 10 ordres à apprendre à son chien
5 (100%) 2 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *