L’apprentissage du chien : Comment apprend t’il ?

Le chien apprend de plusieurs manières différentes, cela peut être par mimétisme, par conditionnement, etc. Dans cet article nous allons détailler ces mécanismes d’apprentissage du chien. Il est important de comprendre comment son chien apprend, afin d’avoir un compagnon à son écoute.

entrainement de chien

Apprentissage du chien avec le mimétisme :

Le chien a tendance à reproduire ce qu’il observe en imitant les comportements de sa maman, et cela dès son plus jeune âge. Il est donc préférable que le chiot ait une mère équilibrée qui va lui montrer le bon exemple. Dans ce sens, il faut éviter de prendre un chiot d’une mère trop agressive, ou trop peureuse. Lors de l’adoption d’un chiot par sa nouvelle famille, il faut continuer de lui faire rencontrer des congénères bien dans leurs pattes, car ceux-ci lui apprendront les bons codes canins qui lui permettront d’être sociable avec les membres de son espèce. Le chiot va également imiter son maitre, il faut donc un maître qui ait une certaine assurance et surtout beaucoup de patience. S’il est trop anxieux ou s’il s’agace vite, il pourrait transmettre ce tempérament à son chiot.

Apprentissage du chien par conditionnement :

Il existe deux formes de conditionnements, ou d’associations d’idées : le conditionnement classique et le conditionnement opérant. Ce sont deux chercheurs en psychologie, Pavlov et Skinner qui les ont mis en évidence.


Le conditionnement classique :

Il est question d’associer un comportement naturel ou involontaire à un stimulus neutre. C’est le Docteur en psychologie, Yvan Pavlov, qui a mis en évidence ce conditionnement. Après avoir remarqué que son chien salivait à chaque fois qu’il allait le nourrir. Il a eu l’idée de mettre en place une cloche qu’il actionnait avant de lui donner son repas. Très rapidement, il s’est rendu compte que le chien se mettait à saliver au simple son de la cloche. Il en a conclu qu’il avait réussi à associer la salivation du chien au son de la cloche qui est un objet neutre. De plus, ce conditionnement s’est fait naturellement.

chien qui reçoit une récompense

Dans la vie quotidienne, le chien est capable de se conditionner de nombreuses façons différentes. C’est le cas par exemple lorsqu’il s’excite au moment où il entend le bruit de sa laisse car il sait qu’il va partir en promenade. Toutefois, certains conditionnements peuvent être la source de problèmes de comportement. Par exemple, le chien peut associer un élément neutre comme d’autres chiens, ou des vélos, à quelque chose de désagréable comme des tensions sur la laisse. Dans ces conditions, il apprend que ses congénères ou les vélos ne sont pas agréables pour lui et il finit par être réactif envers ces stimulis.

 

Le conditionnement opérant :

La différence avec le conditionnement classique, c’est que celui-ci est volontaire. Le chien propose un comportement pour obtenir quelque chose. Par exemple, lorsqu’il donne la patte, il a une friandise. Il va donc proposer ce comportement pour obtenir la récompense. Le processus est le même lorsque le chien saute sur quelqu’un et qu’il obtient une caresse à ce moment. Il finit par sauter sur les gens dans le but d’obtenir de l’attention. L’idée du Docteur Skinner a été de développer ces conditionnements en laissant le chien faire ses propres choix. C’est-à-dire que si le chien propose un comportement et que celui-ci est renforcé par des félicitations ou des récompenses, le chien aura tendance à le réitérer. A l’inverse, un comportement qui ne lui apporte rien, pourra disparaitre. Il apprend donc par essai-erreur.

apprentissage du chien

©Ksenia Raykova

Apprentissage par intimidation ou contrainte :

Certaines méthodes d’apprentissage du chien quelque peu dépassées utilisent l’intimidation ou la contrainte pour obtenir l’obéissance des chiens. Ils doivent se plier aux exigences des humains, sans que leurs émotions soient prise en compte. Par exemple, l’ordre « pas bougé » est directement demandé avec de l’autorité. Cette technique vise à faire comprendre au chien que s’il bouge, il pourrait être sanctionné. Le but étant d’obtenir sa résignation. Dans le cas où le chien n’écoute toujours pas malgré l’autorité, des outils de plus en plus coercitifs peuvent être utilisés afin de l’intimider davantage. Malheureusement, l’intimidation peut amener certains chiens à devenir agressifs, car ils se sentent menacés.

chien Malinois Wouf Wouf

Toutes les méthodes d’éducation comportent des contraintes, par exemple, le fait d’être tenue en laisse est une contrainte car on retire au chien sa liberté de mouvement. Toutefois, il faut positiver au maximum toutes les contraintes afin de rendre l’obéissance la plus agréable possible pour le chien.

 

Apprentissage du chien par répétition :

L’éducation du chiot ou du chien est une question de répétition des actions. Avec un entrainement régulier, il apprend plus facilement et rapidement. L’éducation est une question de constance, de cohérence et de régularité. Il faut donc répéter les ordres un certain nombre de fois avant que le chien assimile.

Chien allongé dans l'herbe


Le petit plus :

Quoi qu’il en soit, la meilleure manière d’éduquer son chien et de faire appel à la coopération, et d’utiliser la motivation pour que son chien ait davantage envie d’écouter son maitre. La relation mutuelle n’en sera que plus belle.

Écrit par Romy Crétiaux- Éducatrice-comportementaliste canin chez L’Essentiel canin.


Vidéo :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *