Les dangers du printemps pour le chien : les 6 nuisibles

Le printemps est la saison idéale pour profiter encore plus de l’extérieur avec son chien, néanmoins prenez garde aux quelques dangers qui accompagnent cette douceur de vivre.

les dangers du printemps

Les 6 dangers qui peuvent guetter votre chien au printemps :

Les tiques et les puces :

À l’arrivée du printemps, ces deux nuisibles suceur de sang font un retour en force, et représentent un réel danger pour le chien. Les tiques peuvent même s’avérer mortelles, et transmettre différentes maladies à votre chien, comme par exemple la piroplasmose ou la maladie de Lyme.

Au printemps, votre chien a besoin d’être traité afin d’éloigner (ou d’éliminer) le danger que peut représenter les tiques et les puces. Actuellement il y a une offre de produits assez large. Maintenant à vous de choisir d’utiliser des produits naturels (collier aux huiles essentielles, collier d’ambre, terre de diatomée) ou des produits chimiques (collier, pipette, cachet).

les dangers du printemps pour le chien

En résumé, au printemps, les symptômes à surveiller pour éviter des dangers à votre chien sont :
– Apathie.
– Manque d’appétit.
– Fièvre.
– Douleurs musculaires.
– Urine foncée.

Note : Au printemps, pour éviter à votre chien les dangers liés aux tiques et puces, il est préférable de vérifier son pelage après chaque promenade. Au moindre doute, contactez votre vétérinaire.

Les épillets : 

Il est indéniable qu’au printemps la Nature croît plus vite, et que les dangers pour votre chien se multiplient aussi. Par exemple, à la campagne, dans des prairies ou dans les sous-bois, votre chien peut se retrouver plus facilement en contact avec des épillets qui poussent parmi les hautes herbes. L’épillet ressemble à un épi de blé, on en trouve le plus souvent dans les hautes herbes, au bord des chemins ou dans les champs. Le risque avec cette herbe sèche est qu’elle perfore la peau en rentrant par un orifice (oreille, truffe, etc) ou en se glissant sous la peau. Et ensuite, une fois dans le corps du chien, l’épillet poursuit sa progression… et peut aller jusqu’à perforer un organe, ou déclencher une affection !

Note : En conséquence, dès l’arrivée du printemps, afin d’éviter le danger lié aux épillets dans le pelage du chien, il est souhaitable de le contrôler après chaque promenade. Et également de le brosser soigneusement. Au moindre doute, contactez votre vétérinaire.

Les serpents : 

Ne vous inquiétez pas trop. Même si les serpents se réveillent au printemps, ils ne sont pas tous mortels pour votre chien. Seule la vipère est absolument à éviter. On la reconnaît assez facilement grâce à sa tête triangulaire et à ses yeux de chat (la pupille est à la verticale). Elle attaque seulement en cas de nécessiter, et si elle a le choix, elle préfère fuir. Avant de mordre, elle émet un sifflement pour éloigner le danger. La vipère vit en général dans les endroits rocailleux ou broussaille.

Note : En cas de morsure par une vipère immobilisez le chien et dirigez-vous le plus rapidement possible vers un vétérinaire.

Les chenilles processionnaires : 

Au printemps, les chenilles processionnaires sont un des dangers majeurs pour le chien. Elles descendent du pin ou du chêne pour s’enterrer dans la terre, et devenir ensuite de beaux papillons de nuit complètement inoffensifs. Elles se reconnaissent facilement par leurs façons de se déplacer en file indienne. Ici, le danger réside dans leurs micro-poils (très) urticants. Dans le cas où au printemps votre chien entre en contact avec ces chenilles (en les touchant ou en les avalant) cela peut être un vrai danger pour sa santé.

En résumé, au printemps, les symptômes à surveiller pour éviter des dangers à votre chien sont :
– Inflammation de la peau.
– Démangeaison intense.
– Œdème.
– Salivation excessive.
– Gonflement de la langue.
– Nécrose de la langue.

Note : Evitez les zones à risques au printemps, et si votre chien s’est (trop) approché des chenilles, alors consultez rapidement un vétérinaire.

Les allergies : 

Les allergies sont un des dangers du printemps pour le chien. Elles se déclenchent souvent à cause du pollen.

En résumé, au printemps, les symptômes à surveiller pour éviter des dangers à votre chien sont :
– Conjonctivite.
– Démangeaison cutanée.
– Crise d’éternuement.
– Otite.
– Ecoulement nasal.

Note : au printemps, si vous pensez que votre chien est peut-être sujet aux allergies, alors il est préférable de consulter un vétérinaire afin qu’il pose un diagnostic. Ainsi, si besoin il pourra prescrire un traitement adapté.

Les plantes toxiques : 

Au printemps la Nature se réveille et les plantes et les fleurs font leurs retour au jardin, pourtant certaines sont toxiques pour le chien.

les dangers du printemps pour le chien

En résumé, au printemps, les symptômes à surveiller pour éviter des dangers à votre chien sont :
– Vomissement.
– Diarrhée.
-Troubles nerveux (tremblement, convulsion).
– Insuffisance cardiaque.
– Conjonctivite.
– Insuffisance rénale.

Les fleurs à éviter sont :
– Le muguet.
– Le bouton d’or (renoncule).
– L’anémone.
– La tulipe.

Chien dans le jardin fleuri

©Tatiana-Katsai

Les plantes à éviter sont :
– L’if.
– Le cyclamen.
– Le laurier rose.
– Le Rhododendron.

Note : Au printemps les dangers pour votre chien se trouvent parfois au jardin. C’est à cette période que votre chien est le plus susceptible d’ingèrer des plantes et des fleurs toxiques. Dans ce cas, il ne faut pas attendre pour consulter un vétérinaire ou le centre anti-poison.

Mot de la fin :

Pour conclure, je dirai qu’au printemps ce n’est pas parce que les dangers guettent votre chien que vous ne pouvez plus le sortir, ou le faire sortir. Néanmoins, il est recommandé d’être vigilant sur les endroits que Monsieur Toutou fréquente, et de surtout bien surveiller son pelage régulièrement.

D’autre part, si votre chien est un petit curieux et renifle tout ou pire, aime mettre les choses en gueule, alors apprenez-lui la commande « tu laisses ». Par exemple, vous pourrez profiter de vos plus nombreuses sorties printanières pour tester et améliorer son obéissance.

 

Écrit par Romy Crétiaux – Éducatrice-comportementaliste canin chez L’Essentiel canin –
Rédaction Web & Seo : Aurélie J.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Les dangers du printemps pour le chien : les 6 nuisibles
5 (100%) 4 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *