Wouf Wouf Application

Mordillement du chiot : Comment le faire cesser

Le chiot passe par une période de mordillement où il voudra mettre dans sa gueule tout ce qui passe à sa portée : vos affaires (meubles, vêtements, etc), mais aussi vos mains. Lors des séances de câlin, le chiot peut rapidement s’exciter, et il n’aura de cesse d’essayer de mordiller vos mains ou vos habits avec ses petites dents acérées. Le moment câlin censé être un moment agréable et complice, se transforme en cauchemar tellement les mordillements du chiot deviennent ingérables et désagréables. Bien que cette période de mordillement dans la vie du chiot soit difficile à supporter, elle est indispensable à son évolution. En effet, c’est durant cette période qu’il va apprendre la morsure inhibée, c’est-à-dire à gérer la puissance de sa mâchoire.

chiot labrador noir

©Tom-Meaker

Comment le chiot apprend à ne plus mordiller ?

Dans un premier temps, le chiot va apprendre à gérer la puissance de sa mâchoire avec sa mère et ses frères et sœurs. Lorsqu’il mordillera un peu trop fort, ceux-ci vont lui faire comprendre qu’il est allé trop loin, soit en couinant à cause de la douleur, soit en le remettant en place en grognant ou en mordant.

Lorsque le chiot arrive dans sa nouvelle famille à deux mois, il n’a pas encore fini l’apprentissage de la morsure inhibée. C’est pourquoi, si vous ne souhaitez pas avoir à gérer cette période de mordillement, il est préférable d’attendre que le chiot soit âgé de deux mois et demi ou trois mois avant de le prendre à la maison. Ces quelques semaines supplémentaires avec sa mère et sa fratrie lui permettront d’acquérir une meilleure gestion de ses mordillements mais aussi de ses auto-contrôles. Il gérera alors mieux ses frustrations, et ses émotions. Toutefois pour que ce processus se passe dans les meilleures conditions, il faut s’assurer que l’éleveur laisse bien le chiot côtoyer sa mère, sa fratrie et même d’autres chiens adultes équilibrés. Rien de tel que d’apprendre à ne plus mordiller avec ses congénères, car pour les humains, il peut s’avérer difficile de faire comprendre au chiot que l’on ne souhaite pas qu’il nous mordille.

Chiot wouf wouf

©Ricky-Grant

Techniques pour mieux gérer les mordillements du chiot 

 Il existe plusieurs solutions pour apprendre au chiot à ne plus mordiller :

– Détourner son attention en utilisant un jouet par exemple.
– Lui proposer de la mastication, soit alimentaire (oreilles-de-cochon, ou de lapin, cous ou pattes de poulet, etc), soit des jouets.
– Combler ses besoins de dépense physique, mentale et olfactif. Un chiot qui n’aura pas suffisamment l’opportunité de se dépenser aura tendance à mordiller avec davantage d’intensité. Pour la dépense physique, il convient de s’adapter à l’âge du chiot.
– L’ignorer lorsqu’il mordille. Il s’agit là de ne pas le regarder, ne pas le toucher et ne pas lui parler.
– L’isoler dans une pièce à part afin qu’il se calme. Toutefois, le chiot ne doit pas prendre cet isolement comme une punition.

mordillement du chiot

Gérer les mordillements du chiot 

Il y a quelques méthodes qu’il ne vaut mieux pas utiliser lorsque l’on veut faire cesser les mordillements du chiot. Bien souvent, ces méthodes ne font qu’augmenter l’intensité des mordillements :

– Lui dire « non » d’un ton ferme avec l’index pointé en avant. Cette solution n’est pas éducative et inefficace, car le chiot n’apprend pas quel est le bon comportement à avoir. A la place, il faut détourner son attention en lui proposant de mordiller un jouet au lieu de vos mains. De cette manière, il apprend ce qu’il est autorisé à faire.

– Mordre son chiot pour lui faire comprendre que c’est douloureux lorsqu’il nous mordille. Il est évident que résoudre la violence par la violence n’a jamais abouti à rien.

– Fermer la gueule du chiot avec ses mains. Le chiot ne va hélas pas comprendre qu’elles sont vos motivations et ce que vous attendez de lui.

Toutes ces techniques ne font qu’augmenter la frustration et l’agacement chez le chiot. Il peut alors se montrer agressif en grognant par exemple car il se sent menacé par ces interdictions qu’il ne comprend pas. En éducation canine, on doit toujours proposer une solution au chiot en lui montrant quel comportement il est préférable d’adopter.

©oksanasun

Mot de la fin :

Cette phase de mordillement est temporaire. En général, elle ne dure que quelques mois. Il faudra alors s’armer de patience avant de voir disparaître les mordillements du chiot.

Écrit par Romy Crétiaux – Éducatrice-comportementaliste canin chez L’Essentiel canin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *