Chien sur la canapé : Comment gérer ?

Les chiens sont connus pour apprécier le confort, et ils peuvent rechercher continuellement l’endroit le plus confortable de la maison. Le canapé fait partie des lieux les plus privilégiés. Le chien sur le canapé peut être autorisé, néanmoins il y a quelques détails à connaître pour que le quotidien se passe au mieux pour tous.

chien sur le canapé

©soloway

Quels critères pour autoriser le chien sur le canapé ?

Plusieurs paramètres peuvent rentrer en compte pour autoriser ou non votre chien sur le canapé. Voici lesquelles :

– la taille du chien.

Bien entendu, si vous possédez un Terre-Neuve ou un Leonberg, il vous faudra un immense canapé pour pouvoir vous installer à ses côtés. L’autre solution, c’est qu’il ait son canapé à lui tout seul. Il vous faudra penser à ces contraintes dès l’arrivée du chien à la maison, car par la suite, il sera difficile de revenir sur votre choix et de lui interdire.

canapé pour chien

– l’hygiène.

Avant d’autoriser un chien sur le canapé il faut savoir que les chiens salissent beaucoup, la cause principale étant la chute de leurs poils. Il faut penser également aux saletés extérieures qui se collent à leur fourrure. Le canapé aura donc besoin d’être entretenu régulièrement. Néanmoins, le nettoyage peut être facilité en utilisant des plaids qui seront facilement lavable en machine.

Les périodes les plus contraignantes seront la mue et les chaleurs des chiennes. La perte de sang peut devenir un véritable calvaire, et les plaids ne seront pas suffisamment efficaces pour protéger le canapé. De plus, si la chienne n’a plus le droit au canapé durant cette période, elle risque de ne pas comprendre pourquoi, ce qui peut engendrer des conflits. Néanmoins, il existe des culottes de protection qui peuvent palier à cet inconvénient.

chien sur le canapé

©Lindsay Helms

Dans quels cas ne pas autoriser le chien sur le canapé ?

  • La présence d’enfants.

La présence d’enfants dans la maison, surtout s’ils sont tout petits, requiert davantage de vigilance pour les parents. Il est donc préférable de ne pas autoriser l’accès au canapé, car c’est un lieu qui peut être conflictuel entre le chien et les enfants. Le chien a besoin d’un espace où il peut être tranquille et serein. Etant donné que le canapé est aussi le lieu de vie des enfants, il sera donc difficile de leur apprendre à laisser le chien en paix. De plus, les jeunes enfants peuvent ne pas encore avoir appris à respecter l’espace vital du chien, un accident peut alors vite arriver. Afin de ne pas risquer la morsure, mieux vaut que chacun ait son espace personnel. Il peut s’agir pour le chien de son coussin, d’un autre canapé /fauteuil ou d’une cage.

Le respect des espaces de chacun peut alors être appris plus facilement.

©Alena Ozerova

  • Le chien a fort caractère.

Certains chiens peuvent s’approprier un lieu en voulant le protéger. Ils ne tolèreront pas que quelqu’un s’en approche. Dans ce cas, ils pourront alors émettre des grognements et ou encore attaquer et mordre. Heureusement ce genre de situation reste rare, et afin que cela n’arrive pas, il suffit de réagir au bon moment et de la bonne manière. Voici quelques conseils :

–  Apprendre au chien l’indication « descends ».

Vous pourrez utiliser une friandise ou un jouet, vous lui montrez et vous l’attirez pour le faire descendre. Dès qu’il met les pattes au sol, vous lui dites « descend » et vous récompensez.

Cet ordre ne doit jamais être une contrainte, car c’est de cette manière que l’on peut engendrer de l’agressivité. Une fois l’ordre acquis, vous pourrez récompenser seulement à la voix.

beagle sur un canapé

–  Ne plus autoriser le chien sur la canapé si celui ci commence à grogner.

Il faut faire comprendre au chien que le canapé est un privilège et non un droit. Il est préférable pour un chien qui commence à émettre des grognements de ne plus lui laisser l’accès au canapé. Vous devrez alors renforcer l’ordre « descends ». N’hésitez pas à augmenter la valeur de la récompense pour faciliter l’exécution de l’ordre. En amont, il faut penser à éviter que le chien puisse monter sur le canapé en anticipant le comportement. Il suffit de rendre le canapé inaccessible, ou inconfortable. Par exemple, en utilisant des chaises à mettre en travers du canapé, ou à déposer une planche sous le plaid.

©Jozef-Polc

Mot de la fin :

Le canapé est l’endroit idéal pour les séances de câlin avec son chien. Si son accès a été appris de la bonne manière dès le départ, votre chien appréciera grandement cet endroit confortable.

Écrit par Romy Crétiaux – Éducatrice-comportementaliste canin chez L’Essentiel canin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *