Balade canine en groupe : que faut-il savoir ?

Le chien étant une espèce sociale, il a besoin de rencontrer ses congénères pour garder un certain équilibre. Dans l’idéal et cela dès son plus jeune âge, il doit avoir l’occasion de voir des chiens régulièrement. Aujourd’hui, grâce aux réseaux sociaux et aux applications, il est plus facile de rencontrer des personnes et leurs chiens pour organiser des promenades collectives. Toutefois, ce genre de balade peut mal se passer si elles ne sont pas suffisamment bien gérées. Cet article vous conseillera afin que les balades canines en groupe se passent bien.

Promener son chien à plusieurs

©Yastremska

1 – Les balades avec un chien peureux vis-à-vis de ses congénères.

Un chien qui a peur ou qui n’est pas à l’aise avec ses semblables ne doit jamais être mis en immersion dans un groupe de chiens. Il est préférable de débuter sa (re)socialisation en lui faisant rencontrer un seul chien à la fois, ce chien ayant un tempérament plutôt calme et sociable. Lorsqu’il se sentira bien à côté de ce premier chien, un second pourra alors lui être présenté. Par la suite, d’autres congénères avec différents caractères pourront à leur tour faire connaissance avec lui.

chien peureux Wouf Wouf

2 – L’importance de choisir des caractères de chien qui se correspondent.

Tous les chiens ne peuvent pas s’entendre, il faut donc bien connaître son compagnon à quatre pattes pour savoir quel tempérament lui correspond le mieux. Au fur et à mesure du temps et des rencontres, on finit par bien savoir avec quel chien il s’entendra ou pas. Il est conseillé d’être davantage attentif avec les mâles entiers qui peuvent avoir plus de difficultés à accepter leurs congénères du même sexe.

Plusieurs chiens

3 – Refuser les chiens qui ont un passé lié à de l’agressivité avec un congénère.

Lorsqu’on organise une balade, il est préférable d’éviter d’introduire un chien qui a déjà mordu un de ses congénères. Il convient de prendre aucun risque pour la sécurité de tous. La resocialisation pour un chien agressif doit être gérée par un professionnel du comportement canin.

Chien agressif

©Zotov.

4 – Choisir le bon lieu de balade.

Si possible, il faut choisir un lieu de balade qui offre toujours une vision globale de l’environnement, où l’on peut voir loin devant soi. De cette manière, on évite les mauvaises rencontres et on peut anticiper avant de croiser un autre chien ; ou des promeneurs. D’ailleurs, certaines personnes peuvent avoir peur des chiens et encore plus s’ils sont en groupes importants. C’est pourquoi, il faut pouvoir rattacher les chiens avant de se rapprocher des personnes que l’on va croiser. On reste également attentif à ce qu’aucun chien n’est l’occasion de courir après un joggeur ou un cycliste, et ainsi qu’il importune les usagers du lieu. S’il le faut, les chiens présentant ce type de comportement seront tenus en longe.

Border Collie en foret

5 – Toujours garder un œil sur son chien.

Chaque propriétaire devra être attentif au comportement de son chien et intervenir si la situation le demande. Par exemple, les chiens harceleurs devront être rattachés s’ils ne cessent d’importuner un congénère. En laissant faire un chien harceleur sans intervenir, on prend le risque que les relations entre chiens dégénèrent et qu’une bagarre éclate. Ce chien ne pourra être détaché que s’il est plus calme. Quoi qu’il arrive, il ne faut pas laisser les situations s’envenimer, et apaiser les esprits le plus vite possible.

chien en meute

Le dernier conseil :

Si votre chien ne semble pas apprécier ses moments de balades en groupe, il faut en chercher la raison, et se poser quelques questions :

  • Mon chien s’entend-il bien avec tous les chiens ?
  • A-t-il peur d’un de ses congénères ?
  • L’environnement des balades lui convient-il ?

En fonction des réponses, la solution pourra être de partir en promenade qu’avec certains chiens, ou de changer les lieux de balade, ou encore de cesser ce genre de rencontre et de privilégier les balades en solitaire. Quoi qu’il en soit, restez attentif à l’état émotionnel de votre chien, et adaptez-vous à celui-ci.

Écrit par Romy Crétiaux – Éducatrice-comportementaliste canin chez L’Essentiel canin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *