Wouf Wouf Application

Arrivée d’un chiot à la maison : 8 conseils

Le jour de l’arrivée du chiot, il y a quelques clés à connaître afin que tout se passe bien. On peut parfois se sentir un peu perdu lorsqu’on adopte un chiot et avoir quelques craintes de ne pas faire ce qu’il faut. Cet article vous aidera à ne rien oublier mais également à connaître les réactions à avoir face à votre chiot.

arrivée d'un chiot Wouf Wouf

©Mikkel

1 –  l’arrivée d’un chiot à la maison – Le matériel nécessaire

Les premiers accessoires à acheter lorsqu’on accueille un chiot sont :

Deux gamelles :

une pour l’eau et l’autre pour la nourriture. Il faut adapter la taille des gamelles au chien.Un coussin ou un panier : il n’est pas nécessaire de dépenser beaucoup d’argent pour le premier panier/coussin car le chiot peut vite l’abîmer, le détruire ou faire ses besoins dessus. De plus, vous ne connaissez pas encore les goûts de votre chiot, il peut avoir des préférences pour un coussin/panier plus ou moins moelleux. Si vous achetez un qui ne lui convient pas, il ne s’y intéressera peut-être pas et vous devrez en changer.

Des jouets :

les jouets choisis devront avoir différentes formes et textures. Il faut également lui prendre des jouets ou de la nourriture qui se mastiquent. D’ailleurs, il existe certains jouets qui sont dédiés à cet objectif comme le Kong par exemple.

Laisse et collier :

la laisse ne devra pas être trop courte, il faut compter une longueur d’au moins 1 mètre 80 à 2 mètres. En ce qui concerne le collier, pour ne pas se tromper de taille, vous pouvez demander à l’éleveur afin qu’il mesure le tour de cou du chiot. Une fois que le chiot sera avec vous, vous pourrez aller dans un magasin spécialisé pour lui choisir un harnais. Il est judicieux d’aller au magasin avec le chiot pour essayer les tailles.

arrivée du chiot à la maison

2 – La première rencontre avec le chiot 

Une fois sur les lieux de l’élevage vous pourrez enfin rencontrer votre chiot. Il est préférable que le chiot soit en liberté lors de cette rencontre. De cette manière, il pourra prendre le temps qui lui est nécessaire pour venir vers vous. S’il est un peu timide, il lui faudra sans doute un peu de temps pour se familiariser à vous. Une rencontre faite au rythme du chiot permet qu’un lien de confiance s’établisse plus facilement entre vous.

chiot husky wouf wouf

©Paulus Rusyanto

3 – Arrivée du Chiot – Le trajet en voiture jusqu’à la maison 

Le trajet en voiture qui sépare l’élevage de la nouvelle maison du chiot est un moment quI peut être mal vécu. Il faut savoir que bien souvent, la première fois qu’un chiot prend la voiture, c’est pour se rendre chez le vétérinaire. Or, le chiot peut avoir fait l’association entre le trajet et cette visite qui n’a pas forcément été agréable et sans stress.

De plus, lors de ce deuxième trajet qu’il passera à vos côtés, le chiot quitte tous ses repères (sa mère, sa fratrie, et son environnement), ce qui peut bien évidemment le chambouler. Enfin, l’oreille interne du chiot n’ayant pas fini son développement, il peut ressentir le mal de transport. Il faut donc penser à apporter de quoi nettoyer s’il y a un incident durant le trajet (vomissement, diarrhée, bave excessive). Prévoyez de l’essuie-tout, un sac poubelle et une serviette pour sécher le chiot en cas de besoin.

Chiot dans la voiture

©sutichak

4 – Les premières heures du chiot dans sa nouvelle maison 

Avant que votre chiot visite la maison, pensez à le sortir pour qu’il fasse ses besoins. Ensuite, fermez les portes des pièces où vous ne souhaitez pas qu’il rentre. La maison devra être le plus calme possible afin d’éviter que le chiot soit apeuré si un bruit qu’il ne connaît pas se fait entendre. Laissez-le tranquillement explorer et découvrir son nouvel environnement. Dans l’idéal, pour qu’il se sente plus rapidement chez lui, vous pouvez ramener des odeurs familières qui viennent de chez l’éleveur (couverture avec l’odeur de la maman et de la fratrie par exemple).

chiot wouf wouf avec une balle

maxxsi

5 – La rencontre avec les autres membres de la famille 

Il peut s’agir de la rencontre avec les enfants de la maison. Elle doit se faire dans le calme et le chiot doit avoir le choix de rentrer en interactions avec ces nouvelles personnes ou non. Étant donné que cette première journée est remplie de nouveautés et d’émotions, il faut permettre au chiot d’aller vers ces nouvelles personnes à son rythme. Le but étant toujours le même : établir une relation de confiance dès le départ avec chaque membre de la famille.

©Oksana Kukuruza

6 – Arrivée du chiot : Sa première nuit  

Durant sa première nuit dans sa nouvelle maison, votre chiot doit se sentir le plus en sécurité possible. S’il a un tempérament indépendant, il ne sera sans doute pas gêné de dormir seul. En revanche, pour la plupart des chiots, cette première nuit en solitaire peut être vécue comme un traumatisme, ce qui peut contribuer à provoquer une anxiété de séparation dans l’avenir. Il est donc préférable de faire dormir votre chiot près de vous les premières nuits voire les premiers mois. Lorsqu’il sera en âge, vous pourrez lui apprendre à dormir seul. Le chiot vit un premier détachement avec sa mère vers l’âge d’un mois et demi. Par la suite, il vivra un second détachement vers ses 4 mois, mais cette fois-ci, ce sont ses maîtres qui devront lui apprendre à le vivre au mieux.

©Iakimchuk

7 – Les premières sorties du chiot pour les besoins 

À l’arrivée du chiot dans sa maison, les premiers mois il faudra systématiquement l’accompagner à l’extérieur pour qu’il fasse ses besoins. Le chiot sait instinctivement qu’être seul dehors le rend vulnérable. C’est pour cette raison que pour certains d’entre eux, se soulager sereinement à l’extérieur peut s’avérer difficile. Dans ces cas-là, ils auront tendance à préférer faire leurs besoins à l’intérieur de la maison. Il faut donc positiver un endroit à l’extérieur où le chiot pourra se sentir à l’aise, en privilégiant les coins d’herbe.

À chaque sortie pipi, utilisez un mot comme par exemple « fais pipi ». De cette manière, ce mot servira au chiot à identifier les moments où il doit faire ses besoins. Restez toujours dans un petit périmètre, car en marchant sans cesse, le chiot découvre toujours de nouvelles odeurs. Ce qui peut lui faire oublier de faire ses besoins. Il faudra être patient pour les premières sorties avant d’arriver à ce qu’il comprenne qu’il faut qu’il fasse ses besoins à l’extérieur. Un chiot de deux ou trois mois n’est pas encore en capacité de se retenir très longtemps, la propreté peut donc prendre un certain temps. Pour obtenir la propreté plus rapidement, il faut :

– Sortir le chiot fréquemment, c’est-à-dire toutes les 2 heures environ.
– Sortir le chiot après chaque réveil, chaque repas, chaque arrêt de jeu, etc.
– Lorsque le chiot fait ses besoins à l’extérieur, félicitez-le à la voix ou avec une friandise.
– Lorsque le chiot fait ses besoins à l’intérieur, vous pouvez soit le soulever pour l’amener à l’extérieur afin qu’il finisse de faire sa commission dehors, et ainsi le féliciter. Ou alors, vous pouvez l’ignorer et penser à plus anticiper les sorties. Contrairement aux idées reçues, il n’y a aucune incidence à ramasser les déjections devant son chiot, sauf s’il vient marcher dedans bien évidemment.

chiot dehors

©Narong Niemhom

8 – Arrivée d’un chiot – Son  premier repas 

À son arrivée le chiot n’aura peut-être pas envie de manger le premier soir. En effet, peut être que sa première journée chez vous aura été trop mouvementée. Dans le cas où il ne manque pas d’appétit, donnez-lui son repas dans un lieu au calme où il ne sera pas dérangé. Les premiers temps, il n’est pas question de changer l’alimentation du chiot. Il faut donc en discuter avec l’éleveur pour savoir quelle marque vous devrez acheter.

Le dernier conseil 

Les premiers jours que votre chiot vivra avec vous peuvent être déterminant dans votre relation future. Votre chiot doit pouvoir compter sur vous dès le départ. Il doit savoir que vous êtes là pour le rassurer et prendre soin de lui. Toute dispute ou réprimande ne sont donc pas recommandées. Nous vous conseillons de vous référer à notre article sur les 7 choses à apprendre en priorité à son chiot. Vous pouvez aussi vous rendre sur l’article concernant l’éducation du chiot.

Écrit par Romy Crétiaux – Éducatrice-comportementaliste canin chez L’Essentiel canin.


Vidéo : 

Une réponse à “Arrivée d’un chiot à la maison : 8 conseils”

  1. ????? dit :

    Ne vous inquietez donc pas s’il vomit un peu ou s’il a de la diarrhee. C’est frequent et c’est pour ca que la plupart des eleveurs ne donnent pas a manger au chiot quelques heures avant le depart. Pensez donc a prendre une couverture en cas de petits accidents. Avant de quitter l’elevage ou l’endroit ou vous avez adopte votre chiot, renseignez-vous sur la nourriture, ce qu’il mange et a quel rythme. Attention au changement brusque de nourriture qui peut provoquer des problemes de digestion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *