Wouf Wouf Application

Toilettage du chien : Quand peut-on commencer ?

Le toilettage est une nécessité pour tous les chiens, qu’ils soient petits ou grands, à poil long ou fourni. Exception faite pour les chiens à poil ras ou court, qui ne nécessitent pas d’entretien soutenu. Le toilettage permet d’entretenir le pelage du chien, il est un des points fondamentaux à leur apporter pour les soins courants. Cependant, tous les chiens n’ont pas besoin de la même fréquence de toilettage, Il faudra s’adapter à la longueur ou à l’épaisseur de la fourrure.

toilettage du chien

©guruxox

Toilettage du chien : Quand débuter ?

Les races de chiens qui ont besoin d’un toilettage régulier, il peut s’agir de tonte ou de coupe aux ciseaux, doivent y être habituées dès leur plus jeune âge. Voici quelques exemples de races qui doivent se rendre chez le toiletteur régulièrement : Les Caniche, les Bichons, les Cockers, les Fox-terriers ou encore les Bobtails ou les Schnauzers.

Il est préférable que l’éleveur réalise le premier toilettage, afin d’habituer le chiot au bruit de la tondeuse et du séchoir. Si l’éleveur ne l’a pas fait, il est conseillé d’amener le chien rapidement chez le toiletteur pour qu’il puisse faire cette initiation au toilettage.

toilettage chien

©deviddo

En fonction de la race, le toilettage peut débuter vers 6/8 semaines pour les chiens ayant un poil qui repousse sans cesse. Vers 4/5 mois pour les autres chiens. Renseignez-vous auprès des professionnels toiletteurs ou éleveurs de la race de votre chien. Ils vous indiqueront l’âge idéal pour débuter l’entretien de la fourrure du chien.  Pour les chiens à poil fourni, telles que le Berger Australien, le Husky ou encore le Berger Allemand, l’entretien du poil peut se faire vers ses 2/3 mois, dès son arrivée chez vous.

chien dans le bain

©adoglifephoto

Toilettage du chien : Comment rendre le moment agréable ?

Le brossage ou le toilettage doivent être perçus par le chien comme étant un moment des plus agréables possible. Il faut par conséquent considérer ce laps de temps comme un instant de partage avec votre chien. Les séances de brossage pour un chiot ne doivent pas durer plus de 5/10 minutes. Si cette durée ne vous permet pas de vous occuper de toute la fourrure du chiot, vous pouvez réitérer le brossage plusieurs fois dans la journée.

Un chien un peu récalcitrant lors du brossage ou du toilettage ? Je vous conseille de vous munir d’un tapis de léchage que vous pourrez recouvrir de pâté pour chiens. De cette manière, le chien désormais occupé, vous laissera le manipuler sans problème. De plus, ce moment deviendra vraiment agréable pour lui. Cette technique peut également être utilisée pour tous les soins courants (soins aux oreilles, aux pattes ou aux yeux).

brossage du chien

©ogella

Quelle fréquence pour le toilettage ?

La régularité du toilettage varie en fonction de la longueur du poil et de la présence de sous-poil. En ce qui concerne les chiens qui ont besoin d’une tonte ou d’une épilation, le toilettage doit être réalisé tous les 3 mois maximum. Pour les chiens qui nécessitent une coupe aux ciseaux, le toilettage devra être plus fréquent. C’est-à-dire tous les 2 mois maximum. Pour les races à poil mi-long ou court, le toilettage est nécessaire seulement lors des deux périodes de mues annuelles.

En dehors des séances de toilettage où l’entretien est fait en totalité, le brossage quotidien est nécessaire. Sinon effectué une fois par semaine maximum. Pour tous les types de poil, il est impératif d’éviter que des nœuds ne se forment. Le démêlage peut s’avérer douloureux pour le chien. Ce qui pourrait conduire le chien à se montrer récalcitrant lors des toilettages ultérieurs. Un toilettage régulier évite donc l’apparition des nœuds et permet au chien d’apprécier davantage ces soins.

pomeranian dans son bain

©karimpard

Mot de la fin 

Le toilettage permet de vérifier la peau du chien sur toutes les parties de son corps. C’est ainsi que l’on pourra voir et traiter les parasites (puces, tiques, aoûtats, etc). Il sera également possible de s’apercevoir rapidement si le chien a une plaie et par conséquent de pouvoir la soigner rapidement. De plus, un chien qui a l’habitude d’être manipulé régulièrement se laissera davantage faire chez le vétérinaire.

Écrit par Romy Crétiaux – Éducatrice-comportementaliste canin chez L’Essentiel canin.


Vidéo : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *