Boxer

Le Boxer : Caractéristiques du chien

Informations sur la race

  • Autres noms : Deutscher Boxer
  • Origine : Allemagne
  • Groupe : Chiens de type Pinscher et Schnauzer - Molossoïdes et chiens de montagne et de bouvier suisses et autres races
  • Type de poil : court
  • Durée de vie moyenne : 11 ans
Boxer

Vous trouverez ci-dessous toutes les caractéristiques liées au Boxer : taille, caractère, histoire, poids, entretien, maladie, etc…

Boxer en promenade

© Jennifer Pierce

Boxer : Les spécificités morphologiques

 

Autres Noms :

Deutscher Boxer.


Origine :

Allemagne.


Groupe n° 2 :

Chiens de type Pinscher et Schnauzer – Molossoïdes et chiens de montagne et de bouvier suisses et autres races. Section 2.1 : Molossoïde type Dogue.


Type de poil :

Ras, dur, serré et brillant. 


Durée de vie moyenne :

11 ans.

Portrait de boxer

©Lyubov Timofeyeva

Morphologie :

Le Boxer est de taille moyenne. Son corps est trapu et carré. C’est un chien ayant une musculature puissante. Ses allures sont élégantes et vives. Sa tête est massive avec un museau large. Ses oreilles sont attachées hautes. Ses yeux de couleurs foncées reflètent son intelligence et sa vivacité. Il est préférable que sa queue de longueur moyenne soit attachée haute. Son pelage est ras et brillant.

 

Poids et taille :

Femelle : de 53 à 59 cm au garrot pour 25 à 30 kg.
Mâle : de 57 à 63 cm au garrot pour 30 à 35 kg.


Couleur :

Le Boxer peut se présenter de couleur fauve ou bringée. Le fauve peut aller du jaune clair au rouge cerf foncé. Le masque du chien est noir et une tâche blanche peut être très appréciée. Il existe également une variété de Boxer blanc qui n’est pas reconnue.

 

Le Boxer : Origine, caractère, éducation et santé

 

Le Boxer vient d’Allemagne, il est issu d’un croisement entre Bullenbeisser (traduit par mordeur de taureaux) et un Bouledogue Anglais. Ce croisement donna le Bierboxer (traduit par chien de brasseur). Cette race avait néanmoins des problèmes d’agressivités et pouvait parfois se révéler incontrôlable. Une sélection a donc été réalisée dans le but d’adoucir le caractère. Les ancêtres du Boxer pouvaient être utilisés pour le combat contre des chiens, des ours ou des taureaux, mais aussi pour la chasse. D’ailleurs, à la chasse son rôle était d’immobiliser l’animal jusqu’à l’arrivée de son maitre.

Le Boxer club Allemand est créé en 1895. Son standard fut établi en 1902.

 

©MaximusDeus

Utilité :

Chien de travail et de compagnie, le boxer est excellent dans les disciplines telles que l’agility, l’obéissance et le ring (mordant sportif).

 

Caractère :

Le Boxer est vif et sportif, également équilibré et franc. C’est un excellent chien de garde qui aime défendre ses proches. Il se montre méfiant envers les étrangers. Le Boxer n’a peur de rien, son courage et sa force doivent lui apporter une certaine assurance.

Éducation : 

Le Boxer apprend vite, son éducation est donc assez facile. Il est important de lui apprendre à contrôler son énergie et sa force pour arriver à mieux le gérer. Sa socialisation est par conséquent très importante pour qu’il soit à l’aise en toutes circonstances. Le Boxer a ainsi besoin d’avoir une activité physique pour pouvoir se dépenser. Il peut s’agir de la pratique du cani-cross, de l’agility ou encore de l’obéissance. Son maitre devra donc être disponible pour lui. Enfin, c’est un chien câlin mais aussi très proche de sa famille.

 

Entente avec les enfants :

De par sa grande force, le Boxer peut ainsi se montrer brute avec les enfants. Il convient donc de bien lui apprendre à contrôler son énergie surtout s’il vit avec de jeunes enfants. Hormis cette contrainte, son côté joueur peut être un plus avec les enfants.

Boxer avec enfant

©belchonock

Toilettage ou entretien :

L’entretien du Boxer est très facile. Un brossage occasionnel est suffisant. Par conséquent il sera simplement plus fréquent lors des périodes de mue.

 

Problèmes de santé :

Le Boxer présente quelques fragilités du point de vue de sa santé. Il est sensible aux intempéries, tout comme aux grands froids ou aux fortes chaleurs. Son museau écrasé lui cause des problèmes respiratoires, il faut donc être attentif au coup de chaleur. Voici quelques maladies fréquentes chez cette race :

– Cardiopathie.
– Dysplasie de la hanche.
– SDTE (syndrôme de dilatation torsion de l’estomac).
– Hypothyroïdie.
– Surdité chez les sujets blancs.
– Problème respiratoire.
– Arthrose.

Écrit par Romy Crétiaux – Éducatrice-comportementaliste canin chez L’Essentiel canin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notation du Boxer