Le langage canin : Les signaux d’apaisement.

Les chiens envoient ce que l’on appelle les « signaux d’apaisement » afin de communiquer. Cette communication sert à apaiser l’individu en face (congénère, humain, chat, etc), ou à exprimer un inconfort. Les maîtres désireux de mieux comprendre leur chien doivent apprendre toute la panoplie de signaux que leur chien peut leur transmettre. Comprendre le langage canin et une meilleure compréhension des chiens  en général peut éviter beaucoup de morsures.

Les signaux d’apaisement ont été classifiés par Turid Rugaas, une comportementaliste norvégienne, auteur du livre « les signaux d’apaisement ». Elle dénombre une trentaine de ces signaux (bailler, tourner la tête, se secouer, se lécher la truffe, etc). Nous allons voir dans cet article quels sont les principaux signaux :

Voici les signaux d’apaisement qui servent à apaiser l’autre :

– Langage canin : S’assoir ou se coucher.

A l’approche d’un congénère, certains chiens vont s’assoir ou se coucher. Ce signal indique le respect, la rencontre se passera alors sans conflit.

Bouledogue français couché

lightfieldstudios

– L’appel au jeu.

Dans le langage canin, cette attitude est caractéristique des chiens qui préfèrent jouer plutôt que de déclencher un conflit. Le chien va alors poser ses antérieurs au sol et laisser son postérieur en l’air. Cette posture est d’ailleurs la mieux interprétée par l’humain sur les intentions de son chien.

Beagle couché

@mirawonderland

– S’approcher en courbe.

Il s’agit là de se diriger vers l’autre (chien, humain, etc) sans faire une approche directe. Le fait de s’approcher en faisant un arc de cercle sur le côté est moins intrusif que d’arriver de face, ainsi l’individu approchée aura moins de chance de se sentir agressé.

– Détourner la tête ou le regard.

Toujours dans l’idée que l’autre (chien, humain, etc) ne se sente pas agressé, le chien qui ne souhaite pas de conflit va éviter de regarder fixement. D’ailleurs, on peut apprendre à son chien à ne pas fixer ses congénères avec l’indication « tu laisses » (= détournes toi de ce qui t’intéresse). La plupart des conflits entre chiens démarrent d’un simple regard.

Le chien peut également tourner la tête ou le regard lorsque son maître lui demande un ordre. Le chien indique donc qu’il n’est pas très à l’aise avec la demande qui est peut-être dite trop fermement.

– Se lécher la truffe.

Ce léchage de truffe est très furtif et il demande d’être bien observateur pour arriver à le repérer. Par cette réaction, le chien va montrer qu’il se sent mal à l’aise. De plus, il peut se lécher la truffe plusieurs fois pour prévenir qu’il va mordre. Dans le langage canin, il ne faut donc pas prendre ce comportement à la légère.

langage canin se lecher les babines

@Dmytro Furman

– Remuer la queue.

On le sait tous, un chien qui arrive joyeusement en battant de la queue ne viendra pas dans l’intention de nous agresser.

J’ai l’image du Labrador qui remue de la queue tandis qu’il se fait disputer par son maître. Son maître pense alors que son compagnon à quatre pattes ne comprend rien. En réalité, le chien essaye de communiquer son mal-être, car il sent bien que son maître est énervé.

– Tourner le dos.

Dans les rencontres entre chiens, vous avez peut-être déjà remarqué un des deux chiens qui tournait rapidement son corps à l’opposé de l’autre chien. Cette position permet quelquefois d’éviter un conflit. Dans le cas où le chien préfère tourner le dos lorsqu’on le caresse, il s’agit sans doute d’un comportement dû à de la timidité.

– Mettre les quatre pattes en l’air.

On aperçoit très souvent ce comportement avec des chiots. Cette une indication très forte sert à montrer qu’ils ne souhaitent pas avoir de conflit. Un chiot fait plus souvent ce comportement car il est davantage vulnérable qu’un adulte.

Chien allongé dans l'herbe

@vitplus

– Lever la patte.

Un chien peut lever la patte quand il sent qu’un conflit peut survenir. Ainsi, il montre qu’il est peu sûr de lui et qu’il ne cherchera pas la bagarre. Mais attention, un chien peut donner la patte dans de nombreuses circonstances. Par exemple si on lui a appris à donner la patte sur ordre, ou parce qu’il sait quand la donnant il aura l’attention de son maître.

Langage canin : Les signaux d’apaisement qui servent au chien à s’apaiser.

– Le langage canin : Le bâillement 

Un chien peut bailler lorsqu’on le prend en photo, ou lors des cours d’éducation, etc. Bien sûr, il ne faut pas confondre avec les bâillements de fatigue. Pour arriver à différencier les deux, il faut être attentif au bâillement qui revient systématiquement. Par exemple, si à chaque fois que vous prenez votre chien en photo il se met à bailler, c’est que ces moments ne sont pas bien vécus par votre chien. Il peut alors vivre du stress car il doit rester statique pendant un moment.

chien qui baille

@Freda Bouskoutas

– Renifler au sol.

Un chien utilise son flair continuellement, étant donné qu’il vit dans un monde d’odeur. Il a parfois besoin de sentir le lieu où il se trouve pour s’y sentir à l’aise. Pour vous donner une image, c’est comme si on nous empêchait de voir un endroit mais qu’on nous demandait de nous y sentir à l’aise. Cet exercice pourrait s’avérer difficile à vivre pour nous.

– Le regard.

On l’a déjà vu précédemment, dans le langage canin, détourner la tête ou le regard ou encore cligner des yeux peut indiquer à l’autre (chien, humain, etc) qu’il ne cherche pas la bagarre, mais ce signal peut également servir au chien à s’apaiser. De cette manière, il peut occulter ce qui se passe ce qui se passe autour de lui.

chien qui cligne des yeux

Mary Swift

– Se secouer.

Comme pour d’autres signaux, il ne faut pas confondre quand le chien se secoue parce qu’il est mouillé ou lors de son réveil, et le fait de s’ébrouer pour s’apaiser. S’il se secoue systématiquement lorsque vous lui mettez son collier, ou lorsque vous lui demandez d’obéir par exemple, c’est peut-être que ces moments sont stressants pour lui.

Quelles réactions avoir quand notre chien nous envoie des signaux d’apaisement ?

En fonction des circonstances, vous pouvez interagir avec votre chien de la même manière. C’est à dire vous pourrez bailler, détourner votre tête ou vos yeux, etc. Ainsi, vous aiderez votre chien à retrouver son calme. Par ailleurs, si à chaque fois que vous demandez à votre chien de vous obéir, il émet des signaux d’apaisement, pensez à être attentif à votre façon de lui demander. Peut-être pourriez-vous faire vos demandes avec plus de douceur par exemple.

Langage du chien, les signes d'apaisement

lsantilli

Conclusion :

Ce n’est pas parce qu’un chien envoie des signaux d’apaisement qu’on ne peut plus rien lui demander. Il suffit juste de se montrer plus attentif à son état émotionnel et de s’adapter à celui-ci. De plus, si vous apprenez à lire les signaux d’apaisement, la relation avec votre chien se verra améliorée.

Écrit par Romy Crétiaux – Éducatrice-comportementaliste canin chez L’Essentiel canin.

 

Liens utiles : 

Apprentissage du : Tu laisses !

2 réponses à “Le langage canin : Les signaux d’apaisement.”

  1. Cet article vous dit tout ce que vous devez savoir sur les signaux d apaisement chez le chien, leur signification et le comportement a adopter lorsque vous y etes confronte !

  2. Mathias Favre dit :

    Hello,

    Cet article me rappelle que je n’ai toujours pas lu le livre sur les signaux d’apaisement, qui fait pourtant partie de ma liste à lire (Aïe…) !

    Pour ce qui est du regard, je pense qu’il est important de préciser qu’il faut donc aussi éviter à l’homme de fixer un chien dans les yeux de manière trop insistante, pour éviter qu’il ne le prenne mal et ait un comportement par exemple agressif.

    Pour le chien qui remue la queue, il me semble avoir lu que cela peut aussi indiquer de l’agressivité, mais je ne me rappelle pas où j’ai pu voir ça. Est-ce que c’est juste ?

    En tout cas, merci pour cet article 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *