Apprendre le « pas bouger » à son chien

L’ordre « pas bouger » fait souvent partie des premières indications que l’on enseigne à son chien, c’est en effet l’un des ordres de base. Il pourra être utilisé dans de nombreuses circonstances, et il permettra également d’apprendre au chien à se canaliser. C’est donc une commande très utile dans la vie de tous les jours.

Pas bouger

©Olga Gorovenko

Pourquoi apprendre l’ordre « pas bouger » ?

C’est un ordre utile au quotidien. Voici des exemples où il peut être nécessaire de l’utiliser :

 

– Le chien ou le chiot est glouton :

Bon nombre de chiens se ruent sur la gamelle lorsque le maître s’apprête à la déposer au sol. Le chien risque alors de renverser sa gamelle. Il s’agit souvent d’un chien qui n’a jamais appris la patience. L’ordre « pas bouger » va justement lui apprendre à patienter.

Chien sage devant sa gamelle

©iakovenko

– le « pas bouger » pour descendre de la voiture :

Pour la sécurité du chien, il est très important qui ait appris à ne pas bouger et à attendre le signal de son maitre avant de descendre de la voiture. Un chien qui se précipite lorsque le coffre s’ouvre peut se blesser en sautant car il n’est pas suffisamment attentif.

chien en voiture

– Le passage de porte :

Tout comme pour la voiture, la précipitation du chien lorsque l’on ouvre une porte ou un portail peut s’avérer dangereuse. Certains chiens n’hésitent pas à bousculer tout ce qui se trouve sur leur passage pour sortir, quitte à faire mal ou faire tomber quiconque se trouve au travers de leur chemin. Il est donc conseillé d’apprendre au chien à attendre le signal du maître pour passer la porte ou le portail. Ce conseil vaut davantage pour un chien de grand gabarit ou un chien un peu trop brute.

 

– L’ordre « à ta place » :

En éducation canine, le « pas bouger » est souvent associé à l’ordre « à ta place ». Ces deux ordres sont utiles dans différentes situations comme lorsque les maîtres sont en train de manger, ou lorsqu’ils font le ménage. Il devra être appris de façon positive pour que le chien ait envie de rester à sa place sans bouger. On peut alors lui donner quelque chose à mâchouiller qui durera dans le temps pour qu’il apprenne à y rester de plus en plus longtemps.

Comment lui apprendre l’ordre « pas bouger » ?

On débute toujours les nouveaux apprentissages dans un milieu peu stimulant. Ce n’est qu’au fur et à mesure que l’on apportera un peu plus de difficulté à l’exercice en ajoutant des stimulations.

Chien pas bouger

©Andrea Obzerova

Le « pas bouger » comment débuter l’exercice :

– Mettez le chien devant vous et demandez un « assis ». Cette position permettra d’obtenir l’attention du chien, ce qui facilitera votre demande.

– Vous pouvez utiliser soit le mot « reste », soit l’indication « pas bouger ».

– Tout en faisant un seul pas en arrière, vous pouvez avancer la main à plat en avant en prononçant l’ordre choisi. Ce geste permet au chien de se focaliser sur vous et d’obtenir un peu plus son attention.

– Restez quelques secondes en arrière, puis revenez et félicitez-le. Comme récompense, vous pouvez utiliser la friandise, la caresse, ou le jouet. Le choix se fera en fonction de ce que préfère le chien. Quant à la félicitation verbale, elle sera toujours nécessaire afin de garder la motivation du chien à faire cet exercice.

– Si le chien bouge à chaque fois que l’on fait un pas en arrière, il faut réduire la difficulté de l’exercice en restant à côté de lui. Une fois qu’il a bien assimilé l’ordre, réessayez en faisant un pas en arrière.

– Lorsque le chien comprend la première étape, vous pouvez faire deux pas en arrière et rester quelques secondes supplémentaires avant de revenir vers lui.

– Par la suite, vous augmenterez la durée, la distance et la distraction. En éducation canine, on appelle ce principe les 3 D.

chien Malinois Wouf Wouf

Mot de la fin :

Il convient de s’adapter et d’aller au rythme du chien sans brûler les étapes. Parfois, il peut être nécessaire de réduire la difficulté de l’exercice, ce qui permet bien souvent de faire un plus grand pas en avant par la suite. Vérifiez également que le chien se sente suffisamment à l’aise dans son environnement, car s’il est inquiet, il aura des difficultés à rester concentré.

Plus tard, quand le chien aura bien compris l’exercice, il est possible de lui demander un « pas bouger » en le laissant choisir sa position (assis-couché- debout). L’important étant qu’il ne bouge pas.

Écrit par Romy Crétiaux – Éducatrice-comportementaliste canin chez L’Essentiel canin.


Vidéo : 

Une réponse à “Apprendre le « pas bouger » à son chien”

  1. Mathias Favre dit :

    Comme toujours, article simple et efficace.
    Je rajouterais d’éventuellement essayer de fatiguer le chien avant de vouloir faire une séance d’apprentissage du « pas bouger », pour l’aider à réussir l’exercice 🙂 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *