Adopter un chiot : Que faut il savoir ?

Peu de personnes connaissent les étapes d’évolutions d’un chiot, pourtant, elles sont cruciales dans son développement psychologique. Nous allons voir comment adopter un chiot dans les meilleurs conditions.

Dans cet article vous allez comprendre la nécessité de certaines étapes à respecter.

Adopter un chiot avec Wouf Wouf

©Anurak Ponapatimet

Les étapes à respecter avant d’adopter un chiot

 

Le choix des parents du chiot

À savoir, le caractère d’un chien provient à 60% de sa génétique, autant dire qu’il est important de bien choisir les parents avant d’adopter un chiot. Les 40% restant seront dû à ses expériences et son individualité. Choisissez des parents bien dans leurs pattes, ils ne doivent ni être agressifs, ni trop apeurés.

Quand vous irez adopter un chiot, le père ne sera pas forcement visible, mais rien ne vous empêchera de poser des questions à l’éleveur ou au naisseur sur son caractère. Si vous optez pour un chiot LOF (livre des origines Françaises), documentez-vous au préalable sur les maladies génétiques liées à la race choisie, et exigez que les parents soient testés.

Chiot labrador

©photodee

Qu’est-ce que le chiot vit de 0 à 2 mois ?

Période néonatale :

À la naissance, le chiot est aveugle et sourd, et est dépendant de sa mère. Il a 3 réflexes dits « primaires » :

  • Le reflexe labiale : c’est le fait de téter.
  • Le reflexe d’enfouissement : qui sert au chiot à trouver l’endroit le plus chaud pour éviter l’hypothermie.
  • le réflexe périnéal : qui permet au chiot d’éliminer ses selles et son urine lorsque la chienne le lèche.


Période de transition :

C’est vers la 2ème semaine que le chiot ouvre les yeux et commence à entendre.

Adopter un chiot

©belchonock

Période de socialisation :

Elle débute à partir de la 3ème semaine, jusqu’à la 8ème semaine et plus. C’est durant cette période que la phase comportementale débute, le chiot va ainsi commencer à communiquer (en jappant ou grognant), et va explorer son environnement.

Avant d’être adopter, un chiot apprendra la morsure inhibée, c’est-à-dire, à gérer la puissance de sa mâchoire grâce à ses frères, ses sœurs et sa mère, qui lui indiqueront lorsqu’il mordra trop fort. À la 5ème semaine, c’est l’apparition de la peur. À la 6ème semaine, le chiot identifiera les autres espèces (animaux ou humains), il sera donc important qu’il en rencontre.

Par conséquent durant toute cette période, l’éleveur ou naisseur devra enrichir son environnement avec les bruits de la maison, des sorties dans le jardin, des rencontres avec des inconnus, etc… afin que dans sa vie d’adulte, votre chiot se sente à l’aise en toutes circonstances.

chiot Husky

©Anurak Ponapatimet

Pourquoi serait-il souhaitable d’adopter un chiot à 3 mois ?

 

La législation permet qu’on puisse adopter un chiot à partir de 8 semaines (2mois), mais il serait préférable d’aller chercher votre chiot vers ses 3 mois, car :

  • Il aura eu plus de temps pour approfondir sa connaissance des codes canin avec sa mère et ses frères/sœurs.
  • Le chiot gèrera davantage sa morsure inhibée, et aura moins tendance à mordiller.
  • Il aura une meilleure acquisition de la propreté.
  • Etc…

Bien entendu, le chiot doit être stimulé, et manipulé par l’éleveur ou le naisseur et être avec sa mère, et ses frères/sœurs, dans l’idéal il aura également côtoyé d’autres chiens adultes. 

Chiot beagle sur la pelouse

©soloway

Mot de la fin :

Comment bien préparer l’arrivée d’un chiot à la maison ?.  Adopter un chiot est une belle aventure, donc autant commencer dans les meilleures conditions pour éviter tout futur trouble du comportement.

Écrit par Romy Crétiaux – Éducatrice comportementaliste canin chez L’Essentiel canin –


Liens utiles 

Le site de 30 Millions d’amis pour adopter 

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Adopter un chiot : Que faut il savoir ?
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *